AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La première mission (2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirda O'Connor

avatar

Points de Force : 93
Points de Guilde : 22854

• Progression du personnage RP •
Levels:
0/0  (0/0)
Progression Animus:
1/5  (1/5)
Armes légendaires:
0/10  (0/10)

MessageSujet: La première mission (2011)   Mar 18 Oct - 19:34

Lundi 08 Novembre 2011, 12:42, McDonald, centre-ville de Tokyo


Petit moment de pause pendant les vacances, de vacances théoriques, puisque je ne fais que courir à droite et à gauche. Un petit repas rapide, le temps de vérifier mes mails, et je devais repartir. Un repas fast-food, en clair. Hamburger frites, une saloperie Américaine qu’on a l’habitude de manger, pourtant. Cela parait logique, dans un MC ‘Do, en même temps. Pourtant, je sais très bien que c’est mauvais pour moi, mais un de temps en temps, cela ne fait pas de mal. Ca change un peu des grandes restaurants que j’ai l’habitude de côtoyer, et puis, du temps, je n’en ai pas aujourd’hui. Enfin, je pouvais passer ma commande.

« - Bonjour. Mettez-moi un Hamburger, avec une grande frite, et un grand coca je vous prie.
-Bien monsieur. Cela fera 200 Yens.
-Merci. »


Après avoir payer, je partais manger, sortant mon IPad 2, que je posa sur ma table. En même temps que de manger, je regardais mes mails. Abonné à Apple, j’avais un mail disant: « Hommage officiel le mardi 09 Novembre à Steve Jobs, au siège d’Apple. » C’était certes très triste pour Steve Jobs, créateur de rêve, grand génie, qui possédait plus de 310 diplômes, mas je ne pouvais pas y aller, malheureusement, je reprenais le travail également demain, ma semaine de permission touchant à sa fin. Reprise de boulot, cette semaine était tellement passée vite… Après-midi entre amis, un cinéma, puis ensuite, dernières heures de repos avant la reprise du boulot. Je préférais de pas y penser, et plutôt déguster, ou ingurgiter mon repas, en finissant de regarder ma dizaine de mails reçus.

Ceci finit, je rangea mon IPad 2 dans ma sacoche, et sortit du MC ‘Do. Repas simple, certes, mais rapide. Tout d’un coup, mon IPHONE 4S se mit à sonner. Etrange, on ne me contacte que par SMS, la quasi-totalité du temps. Je déclina l’appel, venant d’un numéro inconnu. Cela se reproduisit une seconde fois, puis une troisième. C’est au bout de la troisième que je répondis, assez énervé, d’être en retard au cinéma.


« -Halo, monsieur Oda?
-En personne, qui est-ce?
-Quelqu’un. Je souhaite vous parler, de quelque chose.
-Qui êtes vous, monsieur? Je refuse de discuter avant vous sans savoir votre identité!
-Je vous l’ai déjà dit: quelqu’un.
-Ne me prenez pas pour un imbécile. Je suis en capacité de vous retrouver, et de vous arrêter.
-Mais vous ne le ferais pas.
-Et pourquoi cela? Comment pouvez-vous affirmer cela?
-Car si vous le faîtes, vous n’accomplirez pas votre destinée.
-Et qu’en savez-vous? Vous ne pouvez pas savoir ce qu’est ma destinée. Je me répète, qui êtes-vous?
-Tournez-vous, à gauche.
-Pourquoi le ferais-je?
-Pourquoi ? Parce que vous voulez savoir qui je suis, non?
-Vous avez un sens de l’humour hors-norme. Il y a une centaine de personnes à ma gauche, et autant à ma droite.
-Alors avancez donc, et vous trouverez bien quelqu’un.
-Que me voulez-vous, au juste?
-Avancez, je vous dirais en même temps.
-Vous travaillez pour quelqu’un, ou pour quelque chose?
-Oui, pour une cause. La même qui vous attend, si vous acceptez. Raccrochez maintenant, vous êtes en face de moi. Mon crédit n’est pas illimité, à mon grand regret. Certes le votre l’est certainement, vous tous ne sommes pas aussi riche que vous. »


L’homme était devant moi. Il m’était totalement inconnu, et je ne savais ni qui il était, ni pour quoi il travaillait, rien, mais je sentais quelque chose d’important en lui. Il allait certainement m’annoncer quelque chose d’important, mais je ne sais pas quoi, réellement.


« -Alors, qui êtes-vous?
-Un de vos amis.
-Comment pouvez-vous prétendre être mon ami, alors que je ne vous connais pas?
-Car nous nous ressemblons.
-Et en quoi, au juste?
-Nous avons le même destin
-Quel est-il, alors? Vous semblez savoir tant de choses.
-Celui de rejoindre la confrérie.
-Quelle confrérie au juste?
-Celle que votre père était, votre grand-père, et cela depuis le début de votre famille, ce qui remonte à l’antiquité, environ.
-Comment la connaissez-vous?
-Car j’en suis membre. Je suis votre frère, né deux ans après votre naissance. Nos parents ont décidés de nous séparer, pour que nos destins se rencontre un jour.
-Et pourquoi aujourd’hui?
-Car aujourd’hui, on a besoin de nous.
-Qui, nous?
-La confrérie.
-Mais quelle confrérie?
-Celle des Assassins.
-Vous rigolez, j’espère, là?
-Non, en ais-je l’air?
-Cette confrérie a disparue depuis des siècles déjà!
-Ah, et comment expliquez-vous l’assassinat de tyran?
-Le peuple se rebelle, c’est logique.
-Croyez-vous que Ben Laden ai été repéré et tué aussi rapidement que cela, par les forces américaines, toutes seules?
-Cela me parait tout à fait logique, 10 ans de recherches, cela paye toujours au final.
-Or, ce sont des Assassins qui ont mit les Etats-Unis sur la piste de cette maison. Ils font passer cela pour leur travail, mais ce n’est que mensonge.
-Pourquoi devrais-je vous croire?
-Parce que au fond de vous, vous le savez que vous avez un frère. »


Dernière édition par Sirda O'Connor le Ven 18 Nov - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sirda O'Connor

avatar

Points de Force : 93
Points de Guilde : 22854

• Progression du personnage RP •
Levels:
0/0  (0/0)
Progression Animus:
1/5  (1/5)
Armes légendaires:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: La première mission (2011)   Mar 18 Oct - 20:38

Lundi 08 Novembre 2011, 13:02, McDonald, centre-ville de Tokyo


« - Certes, je le reconnais. Mais pourquoi nos parents vous ont préférés vous séparer de moi?
-Car nous devions suivre une éducation différente. Mais au fond, c’est pour la même chose.
-Si vous le dîtes. Et au juste, quelle est cette chose importante, dont vous aviez à le faire part?
-Que je suis votre frère, pardi!
-Non. On n’aborde pas un sujet délicat comme une confrérie, pour au final dire que vous êtes mon frère.
-Effectivement. Je tiens à vous préciser, également, que votre Majordome est également assassin. A votre avis, pourquoi vos parents lui ont-ils confié la tâche de vous éduquer?
-Mon majordome? Cela m’étonne, il est toujours dans mon appartement!
-Et la nuit, vous croyez qu’il fait quoi?
-Il descend dans le sien dormir!
-Vous croyez réellement?
-Evidemment!
-Et de ses journées, chez vous, quand il n’y a plus rien à faire, que fait-il?
-Aucune idée.
-Si, il prépare sa nuit.
-Et mes caméras de surveillances, installées partout en cas d’infraction, ce qui est peu probable?
-Tout homme peut savoir déjouer cela, en étant un peu rusé.
-Et donc, quelle est cette « mission »?
-Il y a, en Corée du Nord, un homme à abattre. L’un des fidèles partisans du « Guide Suprême ». L’assassiner reviendrait donc à affaiblir potentiellement le régime.
-Et comment comptez-vous vous introduire là-bas? C’est quasiment impossible.
-Oh que non. Nous avons déjà des assassins sur place.
-Et mon identité?
-Vous vous appelez maintenant Yu Chang, enfin, quand vous serez en Corée du Nord.
-Je reprends le travail demain, je tiens à vous signaler.
-Oh, ne vous souciez surtout pas de cela! Tout est prévu!
-Vous avez contactez le gouvernement?
-Vous croyez que je vous en aurais parlé si ne gouvernement n’en était pas informé?
-Peut-être, je ne sais pas.
-Mais il est d’accord. Voyant en vous un espoir, vous avez donc l’honneur, ou la malchance, à vous de voir, de tuer cet homme. Vous en serrez récompensé comme il se doit si vous acceptez, et réussissez. Par contre, si vous êtes prit, alors il faudra vous débrouiller.
-Vous plaisantez, j’espère?
-Evidemment! Nous sommes tous solidaires, si l’un d’entre-nous est capturé, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour le libérer!
-Suis-je obligé d’accepter?
-Ce n’est que sur votre simple conscience qu’il faut se baser. A vous de choisir. Vous avez mon numéro, contactez-moi avant minuit. L’avion doit décoller pour 8 heures 04 demain matin.


Puis il disparu, prenant rapidement un métro, destination inconnue, enfin le secteur était ouest. J’étais presque en retard. Par chance, un bus fermait ses portes, et je sauta assez rapidement pour monter dedans. Sa destination était le cinéma, dans huit minutes. Le film débutait, quand à lui, à 13:15.
Arrivé à temps, enfin! Mes amis étaient déjà dans la salle, et mon entrée les réjouissait.


« -Yuto! Que faisais-tu pendant tout ce temps?
-Oh, un petit problème de bus banal, la routine quoi.
-Nous commencions à nous inquiéter de ne pas te voir! Le film va débuter d’ici deux minutes!
-Fallait pas, fallait pas mes amis, j’arrive toujours, même si c’est quelques minutes après. On ne prévoit malheureusement pas les imprévus.
-Dis, tu as l’air angoissé, non?
-Non, absolument pas. Pourquoi?
-Je ne sais. Ton visage est assez blanc, on dirait.
-Possible, mais rien ne me dérange! Alors, de quoi parle ce film, donc?
-C’est un film de guerre, un peu science-fiction. Je parle de science-fiction, car c’est dans le futur, bien qu’en 2015. Un combat opposant les deux Corées, violent, avec l’intervention du Japon, de la Chine, et des Etats-Unis. L’acteur Yuto Kobayashi joue le rôle principal, ton jumeau.
-Ah oui, c’est vrai! Etrange que je lui ressemble tellement, ce film a une si bonne prestation qu’on m’a demander de signer des autographes dans la rue, les jeunes croyaient que j’étais lui. Enfin, vous voyez quoi.
-Je n’ose imaginer la tête qu’ils ont fait en te voyant! Tu as signés?
-Evidemment, non.
-Dommage, tu aurais pu, pourtant.
-Certes, mais je n’avais pas tellement le temps de faire ça, ce matin.
-Oui. Alors, tu reprends le boulot demain?
-Effectivement. Un mois sans vous voir, dans le sud du Japon, cette fois! Bon allez, taisons-nous, le film va débuter… »
Revenir en haut Aller en bas
Sirda O'Connor

avatar

Points de Force : 93
Points de Guilde : 22854

• Progression du personnage RP •
Levels:
0/0  (0/0)
Progression Animus:
1/5  (1/5)
Armes légendaires:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: La première mission (2011)   Mer 19 Oct - 21:15

Lundi 08 Novembre 2011, 16:32, Cinéma, Centre-ville de Tokyo



« - Ce film était génial les gars!
-En effet! On l’achètera dès qu’il sera sorti, et on se le regardera de nouveau?
-Oui, chez moi, dans mon salon!
-C’est embêtant que tu partes… Tu es obligé?
-Malheureusement, oui. Je ne peux pas mettre en plan mon escadron, c’est impossible.
-Oui, c’est vrai… Enfin, on n’a pas le même problème. Je n’ai pas, en tout cas en tant que banquier.
-Idem, être étudiant, ça reste encore bien. A vingt-trois-ans, encore à l’université, les vacances comme tout le monde…
-Bon, c’est bon hein Yamato! On sait tous que tu es encore à l’université. Enfin, tu seras certainement le diplômé du groupe.
-Moins que Yuto, je me demande pourquoi tu ne fais pas plus d’études, tu as de quoi avoir beaucoup de diplômes, et un bon poste en politique.
-Oui, mais je préfère une carrière militaire… Et puis, je peux toujours me reconvertir à la politique ensuite.
-On pense que tu serais bien en politicien! Ministre, ou premier-ministre!
-Pas si vite, pas si vite! Je n’ai rien dit!
- Bon les gars, j’aurais été ravi de rester plus longtemps, mais je vais me préparer là, pour demain… A la prochaine les gars?
- Ouais, passe une bonne soirée! Au week-end prochain!
- Effectivement. Passez une bonne semaine, je viendrais samedi!



Je repris le métro. Une semaine allait peut-être être trop courte pour ma mission, qui n’était pas totalement dévoilée. En une vingtaine de minutes, j’étais de nouveaux chez moi. Je fis rapidement ma valise. J’avais par moment de grandes montées de stress. Je ne savais que très peu parler Nord-coréen, et je ne connaissais absolument personne là-bas. Je ne savais ni ma cible, ni comment faire. Cela allait être ma plus dangereuse et pire mission de ma vie, je pense. Il était déjà tard… Je me couchais, inquiet. J’arriva à m’endormir une heure plus tard, après une revue rapide de tous mes e-mails. Mon appartement allait être vide pendant peut-être un sacré bout de temps, voir à tout jamais… Je me réveilla à 6 heures. Mon angoisse grandissait de secondes en secondes, et à l’heure exacte, j’étais à l’aéroport, prenant l’avion, destination Pyongyang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La première mission (2011)   Jeu 12 Avr - 23:30

..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La première mission (2011)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La première mission (2011)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première mission
» Première mission
» Convocation pour la première mission ?
» Première mission de Grey pour le QG de North Blue
» La première mission de Maethor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin’S Creed Infinite Crisis :: Archive 2014-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit