AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Dawn



Points de Force : 92
Points de Guilde : 20853

• Progression du personnage RP •
Levels:
15/100  (15/100)
Progression Animus:
1/0  (1/0)
Armes légendaires:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?   Dim 28 Avr - 18:55

~~Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ? ~~
Attention âmes sensible '-'



Le vieux château situé non loin de Stuttgard était sans doute l'un des plus effrayant de toute l'Allemagne, celui-ci se dressait fièrement au centre de montagnes dont les rochers semblaient aussi acéré qu'un rasoir. La sombre forêt centenaire entourant l'enceinte du château dégageait une aura plus qu'étrange.

Le château semblait de l'extérieur inoccupé...cependant les apparences sont parfois bien trompeuses. Je m'y étais rendu comme chaque mois pour voir l'avancement de nos projets. Les lourdes portes en chêne massif s'ouvrirent sous un grincement aigu. La demeure n'était pas éclairé, je pris une lampe torche retrouvant peu à peu mes marques dans la maison de mon arrière-grand père paternel, le Docteur Heinrich Von Richtoffen fils du célèbre aviateur Manfred Von Richtoffen. Les courants d'air glacials étaient nombreux dans ces longs couloirs. Après une dizaine de minutes, j'étais enfin arrivé à l'escalier, cet escalier qui m'amènerait à ma destination. Après l'ouverture d'une porte à l'aspect plus moderne, un homme trapu agé d'une soixantaine d'année m'accueillit:

-Bonjour, heir Dawn.

-Bonsoir, lui rectifiais-je, Lucius.

-J'ignorais que nous étions déjà le 6 ? et à quel mois sommes-nous ?

-Octobre...et oui nous sommes le 6 Octobre.

-Ma saison favorite...

-Effectivement. dis-je d'un ton acerbe.

-Suivez moi, heir Dawn, les nouveaux sujets apportent des réactions annormales par rapport aux autres, ils semblent craquer plus rapidement...

-N'y faites pas attention, faites leur subir le même "traitement" que les autres !

-Comme vous voudrez...mais je ne pourrais garantir leur survie...

-Vous ne m'avez jamais déçu, j'espère que cela va continuer, vous travailliez ici aux ordres de mon grand-père et cela fais deux ans que j'ai repris le flambeau que mon idiot de père a oublié ou plutôt ignorer, il serait facheux de terminer tant d'années de services si subitement...

-Ja....mais...nan...je...pardonnez-moi.

-Est-ce que ça va ?

-Ja, rien du tout, juste que le contacte avec les sujets semblent avoir un certain effet sur mon équilibre mental.

-Nous devons continué en tout cas, c'est une certitude.

-Les sujets semblent plus violents que par le passé...

-Et bien, si cela empire tachez de leur faire subir un niveau de traitement supérieur, ils suffit de mater les têtes durs pour qu'elles se soumettent, vous le savez mieux que personnes.

-Ah...nous voici, salle 23, c'est ici que notre petite dernière est arrivée, une charmante jeune femme même pas une vingtaine d'année...

-Faites lui passer le traitement habituelle.

-A vos ordres. dit le vieille homme ôtant son beret observant sa victime les yeux pétillants d'impatience.

-Bonjour, Jane, comment vas-tu ?

-....relachez-moi...je n'ai rien fais de mal !

-Non je le sais que trop bien...vois-tu ce que nous te faisons ce n'est que pour ton bien, nous te guérissons d'un virus que tu as contracté lors de ta naissance.

-Vous mentez !

-Non, allez, nous allons reprendre où nous nous étions arrêté la dernière fois, vois-tu, cet instrument va te former des contusions sanguine au niveau du ventre tandis que celui-ci va maintenir ton corps tendu pour favoriser la circulation rapide du sang...tu es prête ?

-Vous êtes dingue !

-Chut...dit le vieillard d'un ton rassurant qui ne devait sans doute pas l'être tout en caressant la joue de la jeune femme qui essayait d'un geste de la tête se dégager de l'emprise de Lucius.

Je ne peux qu'insister de retenir les victimes avant de procéder.Même la créatures la plus timide peut connaître un accès de violence où sa force dépasse les prouesses qui lui sont initialement associées. Si tout les soins ont été apporté à la destruction physique et mentale, ce ne devrait pas être un problème, mais ils entraveront également l'effet que je recherche. Voilà donc comment procéder: Contrôler la victime alors qu'elle est encore étourdie, lui présenter ensuite les tortures à laquelle elle va être soumise et enfin passer à l'acte. Le but est de propager en elle un sentiment de terreur, l'esprit humain est très efficace vu que la crainte se produit rien qu'en l'imaginant.Tout en infligeant ces tortures veillez à éviter des dommages massifs car elles seront plus efficace si le processus est à long terme. Procéder à ces tortures avec patience, favoriser les coupures pour que le corps puisse se regénérer. Si vous fouettez ou coupez la victime faites le tout d'abord une fois, attendez que la douleur disparaisse un peu et frappez de nouveau. Tant que le corps souffre, il continuera de fournir des essences vitale et à saturer le sang avec ses propriétés. Le résultat ne peut être que bénéfique si l'opération est menée avec soin et minutie. Après cela, les perfomances mentales et physique du sujet pourront être remodeler de n'importe quelle manière. Répetez ces opérations pendant des mois jusqu'à ce que le sujet ne réaggisse plus à vos coups et cesse de s'exprimer de façon normal.

Voilà ce qu'a enduré Jane et ce qu'elle allait encore endurer pendant de long mois...Je n'étais pas friand de cette métode mais il fallait reconnaître qu'elle marchait plutôt bien. Une fois le processus terminer, ces torturés devenaient de véritable machines à tuer, des surhumains doté de capacités unique. Cette métode date de la Seconde Guerre Mondial, où mon Grand père travaillait pour former des soldats plus performant pour l'armée allemande mais surtout pour Abstergo. Mais ce projet vu abandonné dans les années qui suivirent mon père refusant de devenir comme mon grand père a complètement laissé tomber l'Ordre, d'ailleurs, il en a même oublié l'existence tellement l'alcool a dû lui ronger la cervelle. Lucius continua son opération sur Jane qui hurlait de toute ces forces, elle souffrait terriblement...je dois avoué que rien n'aurait plus satisfaire mon sadisme aussi bien...Abstergo depuis cet incident découvert par le FBI ne favorise plus autant qu'avant le projet mais ne l'exclu pas complètement car ils savent que ces sujets deviendront des agents hors pairs plus tard. Je marchais lentement dans cette atmosphère malsaine basculant mon regard dans les différentes cellules où la plupart des sujets étaient recroquevillés sur eux même serrant de toute leur force leurs jambes. Certains tournaient la tête pour me regarder...tous traumatisé le regard vitreux d'où on ne pouvait décrire aucune expression, ceux-là je leur lançaient des regards sévères, plus tard, ce sont ces insoumis à moitié fou qui deviendraient des éléments prometteur. De nombreux sujets d'Abstergo ont du subir cette sorte de traitement, j'en citerais un, Daniel Cross, cependant, lui n'a pas subi de violence physique grâce à l'Animus. Après il en est devenu presque fou mais...au moins grâce à lui nous avons su éliminer une grande majorité des Assassins en 2000 lors de la Grande Purge.

Pénétrant désormais dans une immense salle éclairé par des vitraux qui projetait la lueur de la lune, je méditais autour d'autres Templiers conversant avec eux sur le futur de notre Ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Pierre Dawn



Points de Force : 92
Points de Guilde : 20853

• Progression du personnage RP •
Levels:
15/100  (15/100)
Progression Animus:
1/0  (1/0)
Armes légendaires:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?   Sam 11 Mai - 22:22

Couper la peau...trancher les veines et laisser le sang gicler, la punition pour tout nos sujets turbulent..généralement, ils meurent se vidant de leur sang lentement leur offrait une agonie plus que douloureuse. Les étroits couloirs du château puaient le sang caillé et la peur. Voilà ce qui aurai du arriver à Jane qui semblait se remettre de sa scéance de tout à l'heure, cependant, mon retour et celui de Lucius ne signifait qu'une chose...la suite des opérations !

~~*~~

Cellule 23, sujet: Jade Leygan

Elle a froid, ses pieds nue sur le sol de béton son engourdi et ses cheveux relachées. Elle remarque qu’elle se trouve au milieu de la pièce sans fenêtre, une faible lumière passe sous la porte. Des bruits de pas approchent et font un jeu d’ombre. La porte s’ouvre laissant émettre une mélodie horrible.Une main rude caresse son ventre, et le type derrière elle éclate de rire.


- Jolie, jolie petite chose. Tu es mon nouveau jouet, le maître a dit que je pouvais te garder pour te...former !

-Ne me touchez pas...lâcha t'elle plongeant son regard dans celui de Lucius.

Sa voix résonne et est emplifié par la pièce. Le tortionnaire la contourne et se plante devant sa prisonnière. Il la caresse à l’aide d’un outils tranchant. Tranchant une légère rondelle de peau, rien de bien méchant...
Ensuite, le vieillard saisit une tisonnier qu'il utilisa pour prendre une pierre bouillante dans le petit brasier non loin de là. Il plaça le caillou sur le corps de la jeune femme laissant une odeur de charcuterie dans toute la pièce. Jane hurlait...hurlait de toute ses forces...ce qui ne fit qu'augmenter la détermination de Lucius. Avec des yeux d'enfants, il se munit d'une massue et frappa... dans un craquement sonore l'os se brise en déchirant la peau...

Je pense que je vais laisser Lucius s'occuper d'elle, j'ai d'autre patients qui m'attendent...

~~*~~

Cellule 856, sujet: Ivan Vandijk

L'homme était ligoté, tout ses membres écartés et solidement maintenus par des chaînes en métal désagréable. Voilà donc le sujet Ivan Vandijk qui n'était pas n'importe qui, Abstergo avait ordonné sa mort mais pas n'importe laquelle. Il fallait une mort barbare et sanglante et le plus intéressant est qu'il fallait filmé tout cela pour l'envoyer aux "adversaires" (dont Eric était à la tête) des Templiers. L'homme était pendu par les pieds avec comme dit tout à l'heure les jambes et les bras écartés. Une scie gigantesque se situait entre ceux-ci. Des hommes en cagoule et en tablier blanc actionnèrent un levier moyen-ageux. C'est alors que les dents accèrées de la scie jaillirent de ses entrailles sous un bruit répétitif de chair, d'articulation et d'os déchiquetés. La scie entre ses jambes s'était logé dans sa hanche et elle ne pouvait plus bouger. Les bourreaux autour ont attendu que la victime se vide de son sang. L'objectif du caméscope fut bientôt brouillé par le sang giclant qui par ailleurs laissant sa marque sur mon épaule. D'un revers de la main, je l'essuyai....

~~*~~

Cellule 857, sujet: Jason Yentl

La seconde victime s'appelait Jason Yentl, il me fixait avec ces petits yeux noirs de petites frappes. Son crime ? Deal au sein d'Abstergo Industrie, il avait tenté de corrompre les pensées de nos fidèles employés avec des stupéfiants...il allait le regretter. Le bourreau me salua une pince à la main, la victime était un peu plus vêtue que le sujet précédent seul ses pieds, sa tête et ses mains étaient visibles. A l'aide de la pince, il arracha très lentement les ongles de pieds et de doigts de Jason qui hurla presque aussi fort que Jane. Il hurlait à en perdre la voix, hurlant tel un possédé. La chair qui accrochait fermement les ongles fut complètement broyer par le mouvement du Templier...

Après les ongles, on l'enchaîna au poignets le soulevant au dessus d'une chaise orné d'une pyramide ébène dont le sommet était en fer massif. Le corps de l'homme retomba sur l'objet pointu. Il fut empalé sur le coup...se vidant lui aussi de son sang. Il mourru des larmes de souffrances coulèrent de sa joue. Le tortionnaire me regardait en me souriant, je lui fis un signe de la tête comme pour lui dire: "Bien joué, mon gars !".


~~*~~

Après cela, je voulu voir le résultat des autres métodes moins mortelles si je puis dire, je voulais voir un sujet ayant atteint le stats ultime.

-Williamson, j'aimerais voir le dernier sujet que vous considérez comme prêt...

-Oui, Maître Dawn.

Le Templier ramena un homme de bonne carrure, je lui dis d'un ton autoritaire:

-Qui sert-tu ?

-Les Templiers...

-Il n'est pas prêt...dis-je d'un ton glacial effectuant un mouvement de la main pour faire signe de le renvoyer de là où il était apparu...

Plus tard,

Le sujet revint à moi, je lui avais posé la même question:

-Qui sert-tu ?

-Pierre Dawn...dit l'homme le regard vitreux et le visage blanc comme la neige froide et mordante.

-Il est prêt, vous pouvez l'équiper d'une arme, Williamson.

-Très bien, Maître...
Revenir en haut Aller en bas
Drake Slender



Points de Force : 2
Points de Guilde : 14000

MessageSujet: Re: Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?   Dim 12 Mai - 9:36

Briefings

Pour: Commandant D. Slender.
Où:A proximité de Stuttgard, Chateau Von Richtofen, Allemagne.
Coordonnées:
X : 48.7667
Y : 9.1833
-------------------------------------------------------------

Objectif: Extraire le sujet apte au combat jusqu'au centre de commandement.
Informations supplémentaire: La plus grande discrètion est de rigueur, personne ne doit connaître l'emplacement du Château.
------------------------------------------------------------




Un hélicoptère sombre survolait les magnifiques collines d'Allemagne, les pins rugissaient face au vent couvrant ainsi le bruit de l'hélico. Drake avait des ordres précis, cette mission était assez simple mais d'une importance capitale pour la durée de vie de l'Ordre. Le commandant n'avait jamais vu Pierre Dawn mais le connaissait grâce à ses nombreux exploits, ce type avait même passé à la télévision et de nombreux journale parlait de ces "affaires". Les plus récentes informations sont lui tourne autour de son investissement pour un terrain en Amérique. Ayant fait la une des journeaux, Dawn était l'un des Templiers les plus populaires de l'Ordre. Drake n'avait rien à carrer de toutes ces affaires de politique, manipulation et autres, lui se contentait d'agir et de faire ce qu'on lui disait de faire. Toute ces histoires d'un monde meilleur, il s'en fichait, les Templiers le payaient bien, il n'avait pas besoin de plus. Drake savait que porter la tenue de combat ne servait pas vraiment dans de telle circonstence mais il la trouvait intimidante et bon il faut le reconnaître...c'est un équipement d'élite destiné aux soldats d'élites....


-Commandant, nous avons atteint le point Alpha arrivé sur la position dans 2 minutes.

-Bien reçu.

Le Ghost (un surnom que l'on donne aux membres de l'US Special Force) rechargea son arme par précaution, si ces fourbes d'Assassins intervenaient, il pourrait les accueillir...
Arrivé au Château, le pilote aperçu l'ouverture d'une plateforme métallique au centre du fort, l'hélico se posa dans les entrailles de celui-ci. A l'intérieur un groupe de cinq hommes se tenaient droit et fière un sourire aux lèvres. Drake sortit de l'appareil saluant ces même hommes.

-Messieurs...dit-il

-Bonjour, commandant Slender, vous savez quoi faire, je présume ?

-Oui, monsieur Dawn ?

-C'est moi, j'ai entendu beaucoup de bien de vous, vous savez.

-C'est un honneur pour moi de même, monsieur. Dit le soldat d'un ton plus doux qu'habituellement.

-Voici donc notre nouveau sujet, je vous confie sa fiche médicale vous la remettrez à vos supérieurs.

-A vos ordres, dois-je utiliser des métodes plus...personnalisés pour maintenir le sujet ou ?

-Non, à priori, il est apte.

-Bien.

Dawn jeta un dernier regard à son sujet et le laissa partir.

-Suivez-moi, agent Lurtzen, devina le soldat en examinant la fiche médical qu'il rangea aussitôt dans une sacoche.

Trois jours plus tard, centre de commandement de l'US-Special Force.


L'hélicoptère se posa dans l'immense aéroport militaire laissant sortir Drake, l'agent Lurtzen et les autres militaires à bord de l'appareil. Lurtzen allait devoir subir désormais un entraînement physique intensif avant d'être envoyé sur le terrain pour traquer et tuer les Assassins. Il fonctionnait comme un agent dormant mais en dix fois plus efficace. Cependant, ses capacités physiques n'étaient pas encore assez développé pour déjà l'envoyer tuer de l'Hashishin. Dans les vestières, lorsque Lurtzen ôta sa tenue pour se vêtir avec des vêtements un peu plus apte à l'entraînement, Drake vit les nombreuses cicatrices profondes sur le corps de l'agent.

*Mon Dieu...que t'on t'il fait,mon gars*

-Est-ce que ça va ?

-Bien...

-Vous êtes sûr, on dirait que...

-Je vais bien...

-D'accord.

Cet homme n'était pas normal, il ne semblait plus être humain, il ne semblait plus avoir d'émotions...l'homme au fond semblait...perdu... voir mort, mais de l'extérieur, on aurait pu le comparer à un psychopate. Une fois qu'il eut finit de s'habiller, on l'emmena dans une sorte de parcours du combattant où il devait exécuter diverses épreuves. Drake pouvait voir l'entièreté du parcours derrière une baie vitrée teinte en noir de l'extérieur. A ses cotés le Général William Stryker, un homme fidèle comme beaucoup d'autres à l'Ordre du Temple. Slender entama une conversation:

-Impressionant...

-Effectivement, nos confrères ont bien travaillé, il est très impressionant.

-Général...j'ai....que lui ont-ils fait là-bas ?

-Ce n'est pas de notre milieu, nous on se contente de faire ce qu'ils nous disent... et à l'avenir ne pose plus de questions du genre, tu sais ce qu'ils font aux gens n'allant pas dans le même sens qu'eux.

-Oui, pardonnez-moi.

-Ce n'est rien...le général se rapprocha du commandant lui soufflant, moi aussi je m'interroge sur eux, vient me voir ce soir dans mon bureau.

Le Ghost aquiessa...

23h13, Vendredi 10 Octobre 2011, bureau du Général Stryker.

-Vous vouliez me parlez ?

-Oui...j'aimerais te parler des Templiers car tu ne sais pas tout à leur sujet...

-Mon cousin travaillant au FBI a découvert se dossier sur Abstergo, ils auraient massacré un village d'innocent pour des test...

-Ce n'est pas possible....

-Et j'ai découvert un dossier sur le château où tu t'es rendu il y trois jours.

-Ah ?

-Il aurait appartenu aux Nazis durant la Seconde Guerre mondiale...on y pratiquait des tortures et autres pour former des "soldats parfaits"...

-Ne me dites pas que c'est toujours d'actualités ?

-Je ne le sais pas...mais ces informations doivent rester secrète, si jamais ils savaient que je t'ai dis ça....ils...

-Ne vous enfaîte pas...

-Bien.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Dawn



Points de Force : 92
Points de Guilde : 20853

• Progression du personnage RP •
Levels:
15/100  (15/100)
Progression Animus:
1/0  (1/0)
Armes légendaires:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?   Dim 12 Mai - 9:41

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand souffrance et folie s'unissent, nous obtenons ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la folie vient à prendre le dessus.
» Le jeu des suites
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)
» Quand la folie n'est plus un phénomène abstrait (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin’S Creed Infinite Crisis :: Archive 2014-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus