AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Test RP: Angelika Lehnart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adosssyukima Adoss

avatar

Points de Force : 751
Points de Guilde : 30615

• Progression du personnage RP •
Levels:
100/100  (100/100)
Progression Animus:
5/5  (5/5)
Armes légendaires:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Test RP: Angelika Lehnart   Jeu 11 Juil - 10:55

Nom: Angelika Lehnart
Résume: Angelika veux rejoindre les Assassins mais comment pourrais échappée au Templiers car leur il feront tout pour vous empêcher d’allée rejoindre l'ennemie des Templiers.
Nombre de texte:40 ligne maximum


Rien n'est vrai, tout est permis ! Invité Rejoignez-nous !
Et n'oubliez pas, quoiqu'il arrive, quoiqu'on vous dise il s'agit la libérait l'humanité,  
Revenir en haut Aller en bas
http://acinfinitecrisis.forumactif.com
Alexia Auditore da Milano

avatar

Points de Force : 8
Points de Guilde : 13721

• Progression du personnage RP •
Levels:
0/0  (0/0)
Progression Animus:
0/0  (0/0)
Armes légendaires:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Test RP: Angelika Lehnart   Ven 12 Juil - 0:07

Je ne sais pas si je respecte bien le sujet du test, mais bon, tant pis ^^'
Pour le texte en allemand, il faut le survoler avec la souris pour voir la traduction =]


» Test RP «

Le jour. La nuit. Ici, on ne peut distinguer l'heure qu'il est. Vous, vous restez là, derrière les caméras de surveillance. Ce que vous surveillez, ce sont les couloirs d'un bâtiment d'Abstergo, implanté à Berlin. Vous voyez tout, absolument tout. Les couloirs, les chambres, les salles où sont branchés d'innombrables Animus, tout cela est sous votre contrôle. Soudain, votre regard se porte sur un des écrans. La caméra est branchée dans une chambre. Entre ces quatre murs blanc cassé, une jeune fille. Vous la voyez? La rousse là. Celle qui est assise en tailleur sur son lit défait, celle qui fixe étrangement le mur. Vous ne trouvez pas qu'il y a quelque chose d'étrange, sur cette vidéo? Non? Vous verrez, cela va changer, ce n'est qu'une question de temps.

Vous regardez la chambre. Un simple lit, une armoire, une table. La porte vers la salle de bain est ouverte, et vous voyez que c'est tout aussi vide que la chambre. Vous vous sentez presque compatissant avec cette gamine qui fixe toujours son coin de mur. La bonne humeur, pour elle, ne doit pas toujours être au rendez-vous. Sa seule occupation, mis à part regarder un mur fixement, est d'écrire. Un peu n'importe où d'ailleurs. En zoomant, vous distinguez des écrits sur un calepin. Il semble y avoir écrit les pensées de la jeune fille, concernant les Assassins et les Templiers. Vous zoomez encore un peu plus, et vous voyez qu'elle avait dessiner les symboles de la Confrérie et de l'Ordre. La croie templière était raturée, de maintes fois d'ailleurs. Le symbole assassin était entouré, comme si elle avait là fait son choix, que vous pensez être mauvais, bien sûr. Un sourire sadique s'esquisse sur votre visage. Z'êtes sournois vous, hein? Voir une pauvre jeune fille, ayant choisie la voie de la Confrérie ennemie à votre Ordre, enfermée dans une cellule vide et triste, ça vous amuse?
Vous dézoomez à présent. En regardant avec précision, vous distinguez de petits dessins sur les murs, aux abords du lit. Toujours le même symbole que celui entouré, partout, comme du papier peint. Vous revenez encore à la taille initiale, celle qui vous permet d'avoir une vue d'ensemble sur la chambre. Comme vous ne voyez rien d'anormal, vous laissez tomber cet écran et vous regardez les autres. D'un simple regard, vous assistez à une crise de folie d'un détenu, à un test dans l'Animus, et à une réunion.

Soudain, vous recevez un appel. Un collègue vigile, qui vous parle d'une voix inquiète.

- J'ai un problème là.
- Qu'est-ce que t'as?
- Une cellule est ouverte, et elle est vide.
- Et alors? On en a "virés" je te rappelle.
- Ouais, mais je sais pas...
- C'est quelle cellule?
- La 14.

Gardant votre portable à l'oreille, vous cherchez sur les écrans la cellule en question. Vous vous attendez à trouver un écran éteint, signifiant donc qu'il n'y a personne à surveiller. Mais, contre toute attente, vous vous retrouvez à regarder le même écran que précédemment. Cette fille qui regarde le mur. C'est sa cellule. Vous demandez une nouvelle fois à votre collègue de vérifier la cellule. Il entre, mais vous ne le voyez pas sur la vidéo. Vous voyez encore et toujours cette fille. Vous ne comprenez rien, vous croyez que l'autre vigile vous fait une blague. Mais vous changez vite d'avis.
Sur la vidéo, il apparaissait alternativement des images de la fille assise, et elle dessinant un grand aigle au dessus de son lit. La réponse vous apparaît comme une évidence: elle n'était pas rester à fixer un mur, ce n'était qu'une boucle de quelques secondes. Sur l'écran, la boucle semble ne plus fonctionner, et vous voyez la rousse terminer son dessin et écrire un mot en dessous, avant que la vidéo bloque.

- Sur le mur, y a un grand aigle avec marqué en dessous...
- Freiheit.

Vous déclenchez alors le système d'alarme. Ce bruit strident retentit dans tout le bâtiment. Les vigiles sur place gardent les couloirs qui leur fut confié. Paniqué, vous cherchez désespérément sur les écrans un signe de la fugitive. Vos yeux parcourent toutes les retransmissions à votre disposition, sans succès. Vous ne la voyez nulle part, si ce n'est dans sa cellule. Quand soudain, vous voyez quelque chose. Une chose rousse, se déplaçant furtivement vers la sortie de la pièce où elle se trouve. Vous alertez immédiatement les vigiles. Vous continuez de suivre la fugitive à travers les allées d'Abstergo. Cette situation vous amuserait presque. Vous la voyez tout tenter pour fuir, mais vous savez qu'elle ne le peut. Néanmoins, une petite touche de doute, peut-être, vient se mêler à cela. On ne sait jamais, elle pourrait être très chanceuse et sortir.
Au bout d'un moment, vous voyez qu'elle doit, pour s'échapper, passer devant un vigile. Vous souriez, cette fuite aura été courte mais agréable à voir depuis un écran. Mais, alors que vous pensiez qu'elle se rendrait, elle sortit de sa cachette. Le vigile lui demanda alors de se rendre, ne voulant pas user de la violence tout de suite. D'un coté, ces hommes était habitué au personnage, qui souvent prenait la fuite. Ce n'en était qu'une de plus, après tout. Il s'approcha calmement de la jeune fille, qui, d'un coup rapide et assez inexplicable quand on voit la vidéo, elle se retrouva dans son dos, lui tordant le bras. Estomaqué, vous prévenez les vigiles pour qu'ils viennent en renfort. Entendant votre message dans le haut-parleur, elle donne un coup de pieds dans le dos de sa "victime" qui tomba au sol.

Vous la regardez toujours. Elle est là, manifestement effrayée à l'idée d'être trouvée. Elle semble connaître exactement la route de la sortie, même si elle fait de grands détours. La voir dans cette posture vous est à la fois amusante et intenable. Si, par un hasard très peu agréable, elle arrivait à sortir d'ici, vous perdrez sans aucun doute votre boulot. À ces pensées, une vague d'insultes à l'encontre du sujet en fuite sort de votre bouche. C'est vrai, vous avez galérer pour obtenir ce job, et sous prétexte qu'une gamine s'enfuit, on risque de vous virer. Vos mains deviennent moites. Elle s'approche de plus en plus de la sortie. Elle arrive avec une facilité déconcertante, presque enviable, à éviter les vigiles postés un peu partout. Plus elle avance, et plus vous angoissez. Quand, pour votre plus grand bonheur, elle se retrouve encerclée dans le hall d'entrée.

À travers la caméra de surveillance, vous voyez toute la scène. La jeune fille se tient face à un groupe de vos collègues, qui lui bloque le passage. Et de ce mur d'hommes, un autre s'approche de la fugitive. Un homme assez grand, portant une blouse. Votre employeur, Clemens Lehnart. Un air irrité est facilement visible sur son visage. Il marche d'un pas rapide vers la gamine, qui recule un peu.

- Angelika, Angelika... Voyons... Tu n'allais pas nous quitter maintenant, n'est-ce pas?
- ...
- Tu es épuisante, à tenter de t'échapper tout les deux jours. Tu ne passes pas toujours par le même chemin, et je dois avouer que te retrouver à chaque fois ici m'exaspère. Je te pensais plus rusée que ça, tu me déçois, ma fille.

Sa fille? Vous ne vous attendiez pas vraiment à cela. Néanmoins, vous continuez de regarder, curieux de la fin de cette énième fuite.

- Qu'as-tu à dire pour ta défense?
- Nichts ist wahr, alles ist erlaubt.

Vous remarquez une fureur naissante chez le père, et un air terriblement moqueur chez la fille. Il leva sa main droite, et claqua avec force sa fille. Cette dernière se retrouve à présent à genou, au sol, son visage affichant clairement le dégoût. Elle se relève ensuite, la main posée sur sa joue rougie. Son père fit volte-face, lui indiquant qu'elle allait gentiment retourner dans sa chambre. Vous vous dites que c'est terminé, que vous allez garder votre travail ici. Vous alliez quitter votre chaise pour la soirée, vos heures de travail terminées. Quand soudain, votre regard se tourne à nouveau sur l'écran. Vous constatez qu'Angelika ne se laisse pas faire. Le canon de son pistolet collée au crâne de son père, elle le menace de tirer. Celui-ci reste tout ce qu'il y a de plus calme, affichant presque un sourire.

- Tu me prends pour un amateur?
- Pourquoi cette question?
- Je sais que tu n'appuieras pas sur la gâchette.

La rage fait trembler la main d'Angelika. Vous êtes inquiété par l'issue possible de ces paroles. Votre regard ne peut se détacher de la vidéo. Vous sentez à quel point la jeune fille sent sa haine monter, et prête à exploser. Tant elle était enragée, elle ne remarqua même pas le vigile qui passait derrière elle, et qui l'attrapait par le bras avant de lui tordre dans le dos comme elle l'avait fait elle-même plus tôt. Se débattant tant qu'elle pouvait, la fatigue se faisait sentir. Elle comprit qu'elle n'arriverait à rien.

- Bien. Maintenant que tu es calmée, tu vas retourner dans ta chambre, calmement.
- Tu sais que je n'y resterai pas.
- Je sais oui. Mais réfléchie une seconde. Pourquoi partir de l'Ordre, et rejoindre cette "Confrérie"? Ces gens qui t'ont haït durant une dizaine d'année?
- Parce que mes idéaux sont les mêmes qu'eux. Je ne suis pas une Templière, et je ne le serai jamais.
- Si tu le dis. Bon, nous nous reverrons demain, tu dois retourner dans l'Animus.

Vous voyez Angelika se faire emmener dans sa chambre une nouvelle fois. Une fois sa porte refermée, vous allez vous chercher un café. Cette nuit aura été éprouvante. Apaisé, votre café vous réchauffe du froid de la nuit dans Berlin. Un rapide coup d'oeil parcourt les écrans devant vous. Vous regardez la cellule 14, celle de la gamine qui a faillit vous faire perdre votre job. Et c'est dans un effroi que vous faîtes retentir à nouveau l'alarme.
Revenir en haut Aller en bas
Adosssyukima Adoss

avatar

Points de Force : 751
Points de Guilde : 30615

• Progression du personnage RP •
Levels:
100/100  (100/100)
Progression Animus:
5/5  (5/5)
Armes légendaires:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Test RP: Angelika Lehnart   Ven 12 Juil - 0:38

Tu es la bienvenue de la confrérie des Assassins je t'offre une missions avec Castelo alias Charles Castel III.

» Prologue «


Au cours d’information Angelika serait décidé à rejoindre la confrérie des Assassins, seulement elle ne lui serait impossible d’échapper les locaux d’Abstergo Industrie je pris contact avec Charles Castel un amis et allie de la confrérie de France :

-Charles c’est Adosssyukima Adoss, j’ai une mission à te confier serait d’aidé Angelika à être libérait car cette fille aurais un potentielle elle serait descendant d’une ligné d’Assassin je voudrais savoir plus quand tu seras en Allemagne libère laども あにがと ごぜんます mon frère.

Après cela Masaki m’informe qu’elle serait aussi descendante d’Aquilus Altair et Ezio. Encore une cousine éloigner décidément mais il faudra être sur, donc nous attendons des nouvelle de la mission de Charles. Après tout une nouvelle recrue ne ferait pas mal. なにもないのは、本当 全部本当 ma cher Angelika.


Rien n'est vrai, tout est permis ! Invité Rejoignez-nous !
Et n'oubliez pas, quoiqu'il arrive, quoiqu'on vous dise il s'agit la libérait l'humanité,  
Revenir en haut Aller en bas
http://acinfinitecrisis.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test RP: Angelika Lehnart   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test RP: Angelika Lehnart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin’S Creed Infinite Crisis :: 

 :: Règlement et Présentation :: Test RP
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit